Agde - Les Agathois doivent savoir !

Agde - Les Agathois doivent savoir !

Agde - Les Agathois doivent savoir !

Par Thierry Nadal, Marie Josée Augé-Caumon, André Figuéras, Nadia Catanzano, Alain Ivars, Patrick Dumont, le 22 Septembre 2021

 

Le dernier conseil municipal du 06/07 nous a réservé son lot de surprises.

C’est avec effarement que nous avons constaté au budget supplémentaire une inscription en recette pour  2 750 000 €, recette déjà inscrite dans la décision modificative le 25/05.

Monsieur le Maire peut ainsi tout à loisir claironner que c’est sans emprunt supplémentaire que s’effectue le financement des dépenses supplémentaires !

 

Lors du conseil municipal du 6 juillet a également été présentée la nouvelle convention de carence entre la ville, la CAHM, l’établissement public foncier d’Occitanie et l’Etat suite au non respect par la  ville des objectifs fixés en matière de construction de logements sociaux.

Cette convention fait suite à l’arrêté de carence du Préfet intervenu le 18/12/2020, et emporte pour la Ville des conséquences loin d’être négligeables :

 

  • transfert de l’exercice  de son droit de préemption au profit de l’établissement public foncier d’Occitanie (EPF),
  • doublement du montant des pénalités pour trois années à compter du 1er janvier 2021,
  • obligation pour l’EPF lors de ses acquisitions foncières sur le secteur du centre ville de réaliser des opérations d’aménagement ou de construction comprenant au moins 40% de logements locatifs sociaux (au lieu des 25% fixés dans la loi) afin de rattraper le retard constaté.
  • transfert au Préfet des droits de réservation dont dispose la commune pour les logements sociaux existants ou à livrer.

 

Les arguments soulevés par la municipalité ne nous ont pas convaincus : en effet, il est inexact d’affirmer que les demandes de logements sociaux des Agathois sont satisfaites, les personnes en attente de logements apprécieront …


Par ailleurs  l’argument de la densité urbaine pour s’opposer à ces constructions nous laisse pantois.

En effet, la bétonisation n’est pas un problème pour l’actuelle majorité quand il s’agit de construire des bâtiments pour résidences secondaires. Il suffit de regarder le nombre de constructions en cours actuellement (une dizaine de programmes à la vente) pour s’apercevoir que le moindre carré de terrain disponible dans les différents quartiers d’Agde fait la joie des promoteurs, quitte à dénaturer le paysage (voir l’entrée du Cap) !

 

Bien évidemment nous sommes pour un développement harmonieux de la cité mais lutter contre la paupérisation du Centre ville, c’est aussi pouvoir donner un logement décent à tous et privilégier le logement des Agathois  plutôt que la multiplication des logements « touristiques ».

Thierry Nadal, Marie Josée Augé-Caumon, André Figuéras, Nadia Catanzano, Alain Ivars, Patrick Dumont (22-09-21)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI